Lectures hivernales (2021)

Nous nous retrouvons pour mon bilan lecture de cet hiver, qui fut dans l'ensemble très bon! On change de format pour ces bilans désormais, puisque je ne parlerai plus de séries. Si vous jetez un œil dans les archives du blog, vous pourrez y trouver des critiques de films et de séries datant d'un de mes anciens blogs que j'ai décidé de rapporter ici. Je pense donc reprendre ce format-là pour vous parler de cinéma lorsque le besoin s'en fera sentir. Cela laissera la place à des analyses un peu plus longues. Parce qu'autant j'aime bien trier mes lectures en fonction de la saison, même si ce n'est pas systématique, autant pour les films et les séries, ce n'est pas du tout le cas^^

Voilà, maintenant que j'ai fait le point sur ce sujet, passons aux lectures!


Les Mensonges de Locke Lamora (Les Salauds Gentilhommes 1) - Scott Lynch


Une très très belle surprise! Je n'y croyais pas trop au début, le démarrage prend vraiment son temps, il y a beaucoup de descriptions (c'est normal vu le genre, mais je ne m'y étais pas préparé), et je me demandais si j'arriverais à m'attacher aux personnages. C'est totalement le cas! Locke est un salaud absolument attachant. Quant au dernier tiers du livre, il est haletant, riche en rebondissements et en émotions (frissons et larmes au programme!). Finalement, la mise en place valait le coup et je ne regrette pas d'avoir pris mon temps pour le lire, car j'ai pu profiter longtemps de cet univers si spécial. Je lirai évidemment la suite.


⭐⭐⭐⭐⭐







Winterwood - Shea Ernshaw


Une histoire et une atmosphère qui vous envoûte dès les premières lignes. On pourrait presque sentir le froid, la neige, l'odeur de la forêt, les émotions à fleur de peau des personnages... Seulement, le gros point négatif de ce livre est qu'on en devine le plot twist dès les premiers chapitres. Ce qui rend la lecture très frustrante car l'héroïne n'est pas capable de voir un éléphant au milieu de la pièce ! Cela reste une jolie histoire, mais la fin me paraît un peu bâclée et si elle avait été moins attendue et moins conventionnelle, cela aurait pu être vraiment intéressant. J'avais adoré The Wicked Deep de la même autrice, je vous le conseille donc plutôt que celui-ci (ma critique sur Goodreads).


⭐⭐⭐






Erèbe - Rozenn Illiano


La force des œuvres de Rozenn Illiano réside dans ces univers si particuliers, atmosphères gothiques, brumeuses et enchanteresses, et bien sûr une plume délicate et toujours juste... et Erèbe ne déroge pas à la règle. Lecture idéale en période hivernale, vous ressentirez le froid, l'odeur de la neige, les rêves de glace comme si vous y étiez. Le récit d'Erèbe se partage entre deux points de vue - celui de Lisbeth et celui d'Elliot (mon préféré) - entre vie réelle et rêves, mais aussi des visions du passé et du futur qui aideront à mieux comprendre l'histoire complexe de leurs deux familles. Préparez-vous donc à feuilleter le très utile arbre généalogique placé à la fin du livre, car il y a beaucoup de personnages à suivre et à cerner! Si vous aimez les histoires de famille, secrets et trahisons, ça devrait vous plaire à coup sûr.


⭐⭐⭐⭐


Le Patient - Timothé Le Boucher


Après mon énorme coup de cœur pour Ces jours qui disparaissent du même auteur (ma critique dans ce bilan), je me suis évidemment jetée sur cet autre ouvrage.

On ne parle pas assez du talent de storytelling de Timothé Le boucher, vraiment quel suspense, quelle tension, quel talent dans le découpage ! Pour ma part (et c'était déjà le cas dans Ces jours qui disparaissent) impossible de reposer le livre avant de l'avoir fini. L'histoire m'a hantée plusieurs heures durant après ma lecture. J'ai même refeuilleté l'ouvrage par la suite pour essayer de trouver des détails que j'aurai manqués. Âmes sensibles cependant, attention: il s'agit d'un thriller psychologique assez sombre, je ne vous conseille pas de le lire avant de vous endormir ! (je l'ai fait et mes rêves étaient très bizarres xD)


⭐⭐⭐⭐⭐


Anaïs Nin - Léonie Bischoff


Tout d'abord, puisque cela n'a pas été fait par l'éditeur, je vous préviens: un TW (trigger warning) aurait été utile à ce livre, car il y présente une scène d'inceste très dérangeante.

Ensuite, je trouve dommage que l'histoire se concentre presque exclusivement sur les relations amoureuses d'Anaïs Nin (et je dirai même uniquement sur la sexualité), on n'apprend rien sur la vie artistique de cette autrice, hormis qu'elle tenait un journal. Clairement, je m'attendais à autre chose que ce qui est proposé là.

Je n'ai pas réussi à entrer en empathie avec le personnage principal, c'est vraiment dommage.

Par contre, les dessins sont sublimes, certaines planches vraiment bien construites, avec des idées de narrations intéressantes (même si les transitions entre certaines scènes ne sont pas toujours maîtrisées).

⭐⭐