Retour sur… Les Halliennales 2019

Il est plus que temps de vous faire un petit bilan de l'incroyable festival de l'imaginaire auquel j'ai participé ce mois d'octobre 2019! Les Haliennales se tiennent tous les ans depuis 8 ans à Hallenes-les-Haubourdin, près de Lille. Cette année, encore près de 80 auteurs invités, et je peux vous dire qu'il y avait le gratin de la littérature de l'imaginaire française^^ Le salon se tenant sur une journée, c'était un vrai concentré de lecteurs et de visiteurs passionnés, si nombreux qu'il y avait de quoi vous faire tourner la tête!

Invitée par mon distributeur Books on demand, j'ai choisi de participer à ce festival qui se tenait bien loin de chez moi avant tout car je ne voulais pas rater un tel événement. Lorsque je me rends dans un salon, la lectrice en moi est souvent très excitée à l'idée d'être entourée de livres prêts à sauter dans ma pile à lire (l'autrice en moi étant en revanche stressée et insomniaque… XD). Pour les Halliennales, c'est encore plus vrai puisqu'il s'agit là d'un concentré de livres de fantasy et de SF, le paradis quoi!

Je me suis rendue à Lille le vendredi, et dès le soir, nous avons pu échanger avec mes partenaires du lendemain autour d'un bon dîner. C'était donc l'occasion de rencontrer Aude, responsable commercial chez BoD, Florence Barnaud et Nina Coustenoble, les deux autrices invitées. Dans cette ambiance girl power (le mari de Florence nous ayant gentiment laissé nous épancher des heures sur notre passion commune^^), nous avons donc pu échanger longuement sur nos tips d'écriture, nos habitudes d'écrivaines et nos espérances pour nos livres. C'était un super moment et je me sentais désormais un peu moins seule pour affronter la foule de visiteurs du lendemain...

Après un nuit sans sommeil (insomniaque, je vous dis…), nous partions donc tous ensemble au petit matin direction Hallennes, une petite ville en périphérie de Lille, et alors que nous pénétrions dans un quartier résidentiel, nous nous demandions si le public serait au rendez-vous. Je vous rassure, un lecteur passionné par la littérature de l'imaginaire ne se laisse pas impressionner par si peu!

Bien installées à l'entrée du salon :)


La matinée aux Halliennales est passée en un éclair. Les premiers visiteurs affluaient et nous faisaient l'honneur de venir nous rencontrer et nous poser de nombreuses questions sur nos livres. La majorité des ventes de la journée auraient d'ailleurs lieu sur cette première moitié du salon. Pendant ces premières heures, je n'ai pas eu le temps d'aller visiter les autres stands, alors que beaucoup d'entre eux m'intéressaient et que j'espérais moi-même obtenir quelques dédicaces… La longueur des files d'attente pour les plus connues des invitées m'avait bien vite refroidie! Pendant la pause déjeuner, j'ai tout de même profité d'un petit moment d'accalmie pour aller à la rencontre de Floriane Soulas afin de me procurer son ouvrage steampunk "Rouille", me le faire dédicacer et discuter quelques minutes avec elle. J'ai adoré ce moment!


L'après-midi a été sous le signe de l'affluence, échauffant l'intérieur du gymnase comme s'il s'y tenait un match de rugby... :) Pourtant, ce fut un temps assez calme pour notre stand. Mais les visiteurs de fin de journée se sont à nouveau montrés curieux et le tout s'est terminé sur une note assez positive! J'en ai profité aussi pour faire un tour très rapide du salon et repartir avec un ouvrage dédicacé de plus. Avant de partir, nous avons également échangé nos livres avec Florence et Nina, de quoi satisfaire la lectrice en moi qui n'avait pas eu sa dose de nouveaux livres!

De quoi lire encore pendant des heures...


Le soir, je passais une nuit de plus à Lille, tellement épuisée que je ne sortirais pas de la chambre d'hôtel jusqu'au lendemain du départ. Pour le tourisme, on repassera! Mais quoi qu'il en soit, je repartais quand même avec de jolis souvenirs de Lille :)

Comme toujours, si je dois résumer ma participation à ce salon, je dirais: très enrichissant. Les meilleurs moments sont comme d'habitude les échanges et les discussions avec de nouveaux lecteurs, et les rencontres avec des confrères auteurs. Les inconvénients? La fatigue et l'énergie investie, toujours aussi importantes quelle que soit la taille du salon^^

Côté ventes, j'ai remarqué que le nombre d'exemplaires vendus était finalement constant (une dizaine pour ma part à chaque dédicace). Comme quoi, gros ou petit salon, les passionnés sont toujours au rendez-vous, mais ceux qui achètent et sont à même de vouloir découvrir de nouveaux auteurs représentent une petite poignée de visiteurs.


Pour une fois, j'aimerai terminer cet article bilan sur une note un peu différente, avec quelques anecdotes de la journée. Des moments un peu étranges et malaisants qui me font finalement assez rire lorsque j'y pense après-coup. Voici le palmarès:

  • Deux jeunes femmes se promènent devant le stand. L'une semble faire une sorte de visite guidée à l'autre, telle une experte en matière de salons. Lorsqu'elle passe devant moi, je l'entend dire, à voix tout à fait intelligible: "Là, c'est... Non, là c'est ceux qui sont pas connus!" puis entraîner son amie un peu plus loin... XD

  • Un petit groupe de jeunes femmes regarde avec intérêt le stand. L'une s'approche, prend mon livre et commence à lire la 4ème de couverture. Au bout d'un moment, je lui lance ma petite phrase toute faite "Alors? Est-ce que ça vous inspire?". Elle me regarde, me dit "Est-ce que ça m'inspire?", semble réfléchir puis sort en riant "Ce serait bien la première fois que je lirai un livre d'un auteur qui n'est pas mort!". J'ai ri aussi, j'avoue. C'était si incongru. Comme si seuls les auteurs morts (donc de classiques, je suppose) méritaient son attention. Je me suis vraiment demandé ce qu'elle faisait là (en fait, elle était venue accompagner une amie pour une dédicace). J'ai pensé aux 80 auteurs invités de la salle, et j'ai souhaité pour nous tous que nous trouvions le succès une fois morts!

  • Celle-là m'est arrivée aux Halliennales mais ce n'est pas la première fois qu'on me la sort. Je fais le pitch ultra rapide des Enfants de Vénus à un homme. Attention, ceci n'est pas un détail, l'homme doit en général avoir plus de trente ans. Et là, il me sort: "Ah oui, c'est un sujet très à la mode en ce moment. C'est comme dans *insérer œuvre un peu datée qui parle d'un monde inversé ou d'une lutte des sexes*." C'est quoi, au juste qui est à la mode? Le féminisme? XD Cette remarque me fait toujours rire jaune... Oui oui, c'est à la mode, tellement que nos box-offices et étals de librairies sont envahis d'oeuvres où les femmes dirigent le monde. Tout.à.fait.

Voilà, c'étaient mes trois petites anecdotes du salon, j'espère qu'elles vous auront fait sourire vous aussi^^

Je vous laisse avec la seule photo que j'ai réussi à prendre en souvenir de Lille, et je vous dis à bientôt pour d'autres articles!


#Haliennales2019 #LesHalliennales #dédicaces #salondulivre #autrice

13 vues
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 par M.S.MAGE. Tous droits réservés.

Il se passe plein de choses par ici aussi