En bref 2

Avé, César ! de Joel et Ethan Coen:

Encore un bon fourre-tout, ici rempli de références à l’âge d’or du cinéma que les plus cinéphiles d’entre vous se régaleront à dénicher. De l’absurde typiquement Coen, drôle la plupart du temps, mais il y a tout de même un problème d’enjeu dans l’histoire. On sent l’amusement et le plaisir pris dans la mise en scène de cette fresque loufoque mais le scénario semble un peu trop pris à la légère. Le tout manque de fond et le spectateur peu se sentir un peu mis à l’écart dans ce délire entre potes. Malgré tout le film donne une critique acerbe du grand Hollywood et certaines séquences valent vraiment le coup d’œil.


Moonwalkers de Antoine Bardou-Jaquet:

Enfin Rupert Grint de retour sur le grand écran! Et dans une production française en plus! Dès le départ ce film intrigue tant par son casting, son sujet et son contexte. Dans l’univers psychédélique des années 60, on prend plaisir à voir ces deux jeunes anglais se prendre à leur propre jeu de loosers/menteurs/branleurs et risquer tous les périls pour réaliser le film du “faux atterrissage sur la Lune”. On mixe le tout et cela donne une bonne dose d’humour, mais aussi de l’action et de la violence au parti pris très esthétique, ou encore des séquences expérimentales sous trip acide. Le film est assumé jusqu’au bout et il remplit son contrat d’ovni dans le paysage cinématographique français. Donc on encourage!


A Perfect Day de Fernando Leon de Aranora:

Le sujet – un groupe d’humanitaire doit trouver une corde pour sortir un cadavre d’un puit avant qu’il ne contamine toute la région – pourrait être traité avec gravité mais le parti pris de ce film est bien mieux. Face à l’injustice, l’absurdité de la guerre et la violence, cette bande d’humanitaires est avant tout… humaine! Et c’est ce qui fait la force du propos. La mise en scène est impeccable, très soignée, tant pour nous faire sourire que frissonner. Accompagnés d’une bande originale rock’n roll, on suit ces personnages à la fois désabusés par les années de guerre et porteurs d’une lueur d’espoir pour le genre humain. Un poème visuel remarquablement interprété, drôle et poignant. A voir!


#channingtatum #objectiflune #absurde #comédie #acide #humanitaires #BenicioDelToro #Coen #corde #RupertGrint #Clooney

0 vue