Le tout nouveau testament

La bande-annonce:


L’avis tranché:

Un joyeux fourre-tout!


L’émotion:

Willy-Wonka-Gif

La critique:

Dieu existe, il vit à Bruxelles… et c’est un connard. Voilà pour résumé le concept du film!

Une introduction qui nous dépeint le portrait de Dieu, interprété par Benoît Poelvoorde, un être détestable, cruel et violent. On comprend bien l’envie de Ea, sa fille, qui décide de fuguer dans le monde “réel”, non sans avoir auparavant révélé les dates de leur mort au monde entier… Elle se met alors en quête de six apôtres, sur les conseils de son défunt frère, Jésus.

Les six apôtres sont tous aussi barrés et dépressifs les uns que les autres. Si le pervers et le psychopathe donnent peu d’envie d’identification, les autres personnages aux histoires larmoyantes ne parviennent pas tant que ça à nous toucher, si ce n’est à nous déprimer un peu plus… Le film développe donc en plus de l’histoire de Dieu et de sa fille en pleine crise d’ado, six autres histoires toutes aussi incongrues et chargées en symbolique. Le résultat fait qu’on a l’impression de survoler la plupart des sujets, et ce qu’on en retient semble être fait d’une accumulation de clichés.

En plus de ce joyeux fourre-tout, le scénario se permet encore de nombreuses digressions, et s’agrémente de plusieurs passages vraiment improbables (comme dans les scènes entre Catherine Deneuve et le gorille) dont l’effet comique ne suffit pas à rattraper le “Mais pourquoi?!” qui s’impose de plus en plus au cours du film…

Certes, l’intention visuelle et sonore trouvera ses adeptes, mais là encore on se retrouve un peu entre un effort d’originalité réel et un assemblage de déjà-vu. Soulignons aussi un grand nombre de références cinématographiques que les plus éclairés d’entre vous s’amuseront à décoder, mais qui renforce encore un peu cette idée de fourre-tout.

Le mélange final retombe un peu comme un soufflet, au vu des attentes que peu susciter un tel concept de base original, et c’est dommage.


C’était mon avis tranché sur Le tout nouveau testament,

et quoi que j’en dise, c’est toujours agréable de découvrir un peu plus le cinéma belge!

#bruxelles #apôtres #testament #poelvoorde #françoisdamiens #prophétesse #belge #dieu #bible

0 vue