Foxcatcher

La bande annonce:

L’avis tranché:

30 min de pourquoi pas, 1h30 de “c’est bientôt fini?”


L’émotion:

La critique:

Grosse déception pour ce film nommé 5 fois aux oscars, d’autant que les affiches de Foxcatcher ne manquaient pas de superlatifs! Alors pourquoi je n’ai pas aimé? La raison principale, c’est pour moi la mise en scène qui se la joue tellement “regardez comme mon histoire est super dramatique”. Des silences trèèèès longs entre chaque réplique des acteurs, peu crédible alors que le film se veut très réaliste en terme d’image. Un choix de lumière et de texture d’image froide comme la glace parce que dans mon film il ne fera jamais beau, jamais! Et surtout, le fameux “ceci est inspiré d’une histoire vraie”, complété à la fin par le “voici ce qu’ils sont tous devenus, je sais vous venez de le voir mais j’avais envie de mettre des titres supers dramatiques à la fin”.

Parlons de l’histoire donc, le scénario explore trop et pas assez: on dirait qu’il n’a pas su choisir entre raconter l’histoire de l’un de ces trois personnages, l’histoire de la lutte avec les championnats, l’histoire d’un fait divers dramatique (qui est bouclé en 2 min à la toute fin alors qu’on s’en fout un peu…). Moi j’ai un peu l’impression que le réalisateur s’est dit “j’ai envie de parler un peu de tout à la fois, et de ne rien expliquer au spectateur, c’est tellement cool”, et qu’il s’est bien foutu de nous. Je n’ai pas cru une seule seconde aux personnages et d’ailleurs aucun d’eux ne m’a touché. Rien ne m’a touché dans ce film, mis à part peut-être l’une des rares belles scènes du film tout au début où Mark et son frère s’entraînent.

Et il faut que je parle de la musique. Vous savez parfois il y a des scènes où l’on voit les personnages parler et interagir et l’on sent que c’est important ce qui se joue à ce moment là, mais justement on n’entend pas leurs paroles car une musique vient couvrir toute la scène pour souligner une tension, une vive émotion… Et bien, je n’ai jamais vu un film avec autant de séquences comme ça! Tellement récurrent, que cela ne souligne plus rien et au bout d’un moment, ça en devient même ridicule, carrément caricatural. D’autant que la musique (la seule du film j’ai l’impression!) consiste en quelques notes de piano aiguës répétitives et se conclue systématiquement par une bonne grosse note bien grave (vous savez: la dernière note tout au bout du clavier) parce que c’est tellement dramatique! Ta_ta_tannnn!

On parle du jeu d’acteur? Parce que c’est quand même un beau casting tout ça, et tous sont très bons. Mais voilà, la direction d’acteur elle aussi frise avec le ridicule et le caricatural. Channing Tatum et Marc Ruffalo qui se tiennent comme des hommes des cavernes, ok, passons. Le pire, c’est Steve Carell. Ok la transformation est dingue, mais donnez donc l’oscar à la maquilleuse! Parce que sinon Steve n’a fait que pencher sa tête en arrière, entrouvrir sa bouche et n’exprimer RIEN dans son regard. Bref, ceci pendant presque 2h, comment vous dire qu’à la fin j’avais envie de le secouer très fort tellement il m’était insupportable. Vous allez me dire: oui mais c’est le but. Ok, vous avez sans doute raison, mais du coup moi ça m’énerve, et je n’aime pas être énervée au cinéma.


C’était mon avis tranché sur Foxcatcher,

et j’aime toujours Channing Tatum.

#channingtatum #drame #superlatifs #marcruffalo #lutte #abdos #foxcatcher #stevecarell #silences

0 vue
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 par M.S.MAGE. Tous droits réservés.

Il se passe plein de choses par ici aussi