top of page
bannière wonderblog.png

Et si on dépoussiérait la science-fiction?


Oh, un débat sauvage apparaît!


Il paraît que la science-fiction est un genre littéraire qui ne se vend pas bien.

Qu'est-ce que vous en pensez ? Et si c'est le cas, pourquoi ?


Je me faisais cette réflexion l'autre jour tandis que je flânais dans les rayons d'une librairie. Il est vrai que le coin SF est loin d'être l'un des plus fournis, enclavé dans son coin (déjà réduit) de littérature de genre entre le polar, le fantastique, la fantasy, les cosy mystery... Le plus souvent, même, sont réunis sous la même bannière tous les ouvrages de SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique). Il est vrai que ce sont des genres qui ont une frontière perméable, et nombreux ouvrages se retrouvent à la croisée du multi-genre, ce qui les amène souvent à être considéré d'un même bloc.

Mais qu'importe, aujourd'hui, ce qui m'intéresse, c'est la science-fiction et tous ses dérivés: hard SF, space opera, dystopie, post apo etc.


Premier constat: quand je fouine dans le rayon SF, en général, je repars bredouille. Je n'arrive pas à trouver ce que je cherche, quelque chose d'un peu nouveau, un peu original, un peu fun. Un rayon SF, ce sont majoritairement des classiques, un peu de hard SF, un peu de space opera, et 80% d'ouvrages écrits par des hommes. Bif, bof, comme qui dirait.

Quelques livres plus loin, le rayon fantasy/fantastique, de son côté, est flamboyant. Il regorge de choix, de diversité, d'autrices, il bénéficie de couvertures attirantes et de vrai travail éditorial. La fantasy a le vent en poupe depuis quelque temps, et ça se voit!


Alors, je me retrouve à avoir envie de repartir avec des bouquins de fantasy, alors que ce n'est pas mon genre de prédilection à la base! (mes univers préférés de tous les temps sont des univers de fantasy, mais la SF reste mon genre numéro 1)

Le rayon fantasy donne envie, le rayon SF a l'air de prendre la poussière...



Alors qu'est-ce qui coince? Je ne sais pas trop...

Le fait que la fantasy devienne super populaire, notamment grâce à Booktok et à des adaptations en série ou en film à succès, est vraiment une bonne nouvelle pour les genres de l'imaginaire. Et si je prends le problème à l'envers et réfléchis à ce qui fait son succès à l'heure actuelle, je remarque que le genre s'est ouvert à la diversité, de toute nature. Il y en a pour tous les goûts, les auteurices s'inspirent les uns les autres, ça foisonne, ça fait bouger les lignes du genre et donc, ça le dépoussière et le propulse dans la modernité.

Et côté SF, ce n'est à mon avis pas encore le cas.

Le genre manque de renouvellement, en tout cas dans le système traditionnel (car si on parle d'autoédition, les choses sont un peu différentes).


Mais faisons ensemble un deuxième constat:

La SF ne serait pas populaire, donc? Elle ne ferait pas vendre, donc le public comme les éditeurs se concentrent moins dessus ?

Que quelqu'un m'explique alors pourquoi 14 millions de français se sont déplacés au cinéma voir Avatar 2 !



Est-ce que le public n'aime pas la SF, ou bien est-ce que l'on ne lui propose pas assez d'œuvres nouvelles et originales qui l'enthousiasme ?

Pour le coup, Avatar est une œuvre de SF plutôt classique dans son histoire et l'innovation technologique semble être un facteur déterminant pour attirer le public. Pourquoi les romans de SF ne pourraient ils pas être innovants à leur façon?


Je vous invite également à aller consulter les meilleures ventes de livres chez Amazon. Vous allez être surpris par ce qui se vend le plus en littérature de l'imaginaire en dehors des classiques et des mastodontes comme Harry Potter (sauf si vous êtes autoédités, dans ce cas vous voyez très bien de quoi je parle😏). Je vous laisse faire vos recherches si la curiosité vous démange, mais pour vous résumer, le roman typique en top vente SFFF sur Amazon est quelque chose du genre: "J'ai épousé le roi alien de l'espace". (Je grossis le trait volontairement, loin de moi l'idée de me moquer de ces romans que je connais très peu et que le public plébiscite)

Ici encore, la SF fait vendre... Étonnant, non?


Et là, permettez moi d'être un peu provocante dans mes propos:

Entre d'un côté les bouquins érotiques avec des aliens écrits par des femmes, et les classiques de hard SF de vieux mecs blancs (avec des scènes de sexe hyper cringe), est-ce qu'il ne serait pas possible d'avoir un entre deux?

Non parce que j'aime vraiment la SF, mais juste, je ne m'y retrouve pas assez.


Et lorsqu'une œuvre SF ou multi-genre un peu sympa émerge du lot, le plus marrant est qu'elle se retrouve souvent classée dans le coin fantasy (quand les deux sont séparés), parce que les éditeurs veulent que ça marche, donc le marketing est orienté dans cette direction, comme par exemple avec la dystopie, qui relève plus de la SF, mais qui se trouve mis en rayon avec de la fantasy young adult.



Au fond, je suis vraiment contente que les genres de l'imaginaire deviennent plus populaires avec les années, car il y en a marre qu'ils soient classés à part comme une sous-littérature. Aujourd'hui, la fantasy est mise en valeur avec de belles éditions, de belles couvertures, et on sent qu'il y a une volonté de faire sortir du lot des auteurices émergentes. C'est vraiment super ! 😁

Mais je souhaite de tout cœur que la science-fiction suive cette voie, continue à évoluer avec son temps, progresse, brise des codes, embrasse sa nature même de genre novateur. Après tout, c'est souvent du futur que l'on parle en science-fiction, il serait très ironique qu'elle reste coincée dans le passé.

Et je suis persuadée que la diversité est la première étape de cette quête.


Partagez moi votre avis sur la question, et si vous avez des romans à me recommander, je suis preneuse!

C'est tout pour moi aujourd'hui.


18 vues
bottom of page