• Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 par USAGI COM / M.S.MAGE. Tous droits réservés.

Il se passe plein de choses par ici aussi

Routine d'écriture

Mis à jour : mars 9

Une question qui revient souvent lorsque l'on annonce à quelqu'un que l'on écrit des romans, c'est la fameuse: "Mais, comment fait-on pour écrire un livre?" et ses dérivés "Est-ce qu'il y a une méthode? Combien de temps cela prend? Comment fait-on pour trouver l'inspiration?"

Alors, cela fait beaucoup de questions et les réponses sont loin d'être simples, mais surtout, cela dépend beaucoup de chacun! Je vais donc vous décrire ma méthode personnelle, celle qui m'a permis de venir à bout de l'écriture de mon premier livre, et du premier jet de mon deuxième.


#Régularité

Qui dit routine d'écriture dit... eh bien routine. Lorsque j'ai commencé à vouloir écrire le premier tome des Enfants de Vénus, j'ai mis plusieurs mois à écrire les trois premier chapitres. Autant dire que je n'aurais pas encore fini à ce rythme-là!

Pour me lancer dans l'écriture intensive, la solution a pour moi été de me fixer des objectifs de mots. Compter les mots, c'est le meilleur moyen de savoir où l'on en est. Bon, j'écris entièrement sur ordinateur, alors c'est facile me direz vous. Eh oui! C'est l'avantage! Un roman moyen en français fait entre 50000 et 70000 mots (mais cela peut largement dépasser). Alors, à partir de là, on peut se fixer un objectif par mois par exemple, et savoir que si on le respecte on aura fini dans "environ tant de mois".

Pour ma part, je me fixe en plus un objectif journalier. Mon rythme de croisière est de 500 mots par jour (c'est assez peu, mais du coup réalisable, ce qui est bon pour le moral!). J'écris tous les jours et si c'était vraiment difficile de s'y mettre au début, avec le temps, cela devient une habitude.

En 2017, j'ai participé au NaNoWriMo: un défi suivi à travers le monde dont l'objectif est d'écrire 50000 mots en un mois (Novembre). Cela m'a permis de débuter le tome 2 des Enfants de Vénus et d'atteindre un record pour moi de 28000 mots en un mois. Leur site est également accessible toute l'année et permet de se fixer des objectifs personnalisés, suivi avec un graphique et des statistiques bien utiles!


#Rituel

Une fois l'objectif fixé, il suffit de s'y mettre... Faux! Enfin, en tout cas pour moi, en plus de la régularité d'écriture, il y a tout le rituel autour qui fait que je parviens à écrire. Toutes ces petites choses qui entourent l'écriture et qui font que je garde le rythme. C'est totalement personnel et subjectif, mais voici la liste de mes habitudes:


Avant de s'y mettre: la tasse de thé, le visionnage de vidéos sur youtube (vlog, booktube, web-série, sketch... tout ce qui me fait rentrer dans ma bulle), ouverture des sites utiles (Nanowrimo, synonymes, dictionnaire etc.). Au bout d'un temps relativement variable, je m'y mets et ne quitte plus l'ordinateur jusqu'à ce que l'objectif soit atteint (sauf pour reremplir la tasse de thé).

Pendant: la musique. J'écris presque toujours en musique, avec un casque sur les oreilles. Cela me permet de m'isoler complètement.

Après: La récompense! La journée a été fructueuse? Je me remercie avec un bon goûter, un épisode de série ou tout ce qui peut me détendre. Cela paraît un peu enfantin, mais c'est vraiment un bon moyen de tenir le coup pendant plusieurs mois!


#Inspiration

Comment je trouve l'inspiration? C'est une question vraiment compliquée. Il n'y a clairement pas de recette miracle. Pour moi, cela vient d'un mélange de tout ce que je consomme culturellement (cinéma, série, livre, manga...), de rêves parfois, de vécu un peu aussi... Ça c'est pour l'histoire globale.

Ensuite, quand vient le moment d'écrire, c'est une autre paire de manches! Je suis plutôt une pantser. C'est un terme qui désigne ceux qui écrivent avec très peu (ou pas du tout) de préparation. Lorsque je commence, j'ai une idée générale du livre, de la fin que je veux, et je prépare un petit chapitrage avec une ou deux phrases pour décrire chaque chapitre envisagé. C'est tout. Tout le reste se passe dans ma tête et au moment d'écrire.

J'ai une méthode un peu particulière pour stimuler mon imagination: je visualise (le soir ou le matin dans mon lit généralement) la scène que je vais écrire comme si je regardais un film dans ma tête. Je m'investis dans l'histoire et me laisse guider par les émotions et les mouvements des personnages. C'est très clair pour moi, sans doute moins pour les autres, désolée... En tout cas, une fois ce travail fait, je n'ai plus qu'à- en quelque sorte- décrire le film que j'ai vu !

Ensuite, au moment même de l'écriture, il m'arrive de ne pas être inspirée, soit parce que je n'ai pas suffisamment visionné clairement la scène, soit parce que mon esprit est distrait. Dans ces cas là, il me faut souffler un bon coup en attendant que ça vienne. La meilleure source d'inspiration lorsque j'écris, elle vient de la musique! Armée de ma playlist favorite, avec quelques chansons spéciales qui représentent mes personnages ou leurs sentiments à ce moment là, cela finit toujours pas se décoincer.


#Rythme

Dans l'écriture d'un livre, on passe par plusieurs phases. Pour le coup, je crois que c'est assez universel. Le début, c'est toujours excitant. Il y a plein de choses à mettre en place et rapidement, alors c'est enthousiasmant et plutôt facile. Le milieu d'un récit est le plus dur. C'est le plus long moment aussi. C'est là où il peut y avoir comme un "ventre mou" dans l'intrigue, c'est là où l'on doute beaucoup, où l'on peut avoir envie d'abandonner, ou de retourner sur le début pour vérifier ce que l'on a fait. C'est là où finalement la fameuse routine va être salvatrice.

[ Petit tip supplémentaire pour garder le rythme qui m'a été très utile à un moment donné: se fixer un temps d'écriture. Mettre un timer sur par exemple 30 min, et ne faire qu'écrire pendant ce temps. Lorsqu'il est écoulé, faire totalement autre chose! (on peut ainsi écrire en plusieurs sessions par jour) Cela permet déjà de garder un temps pour la "vraie" vie, comme se faire à manger ou sortir, et aussi de ne pas s'arrêter suite à une panne d'écriture. On est ainsi obligés de s'arrêter en pleine inspiration, et lorsqu'on reprend où on en était, le démarrage se fait tout seul.]

Puis on approche lentement de la fin, et d'un coup, il ne reste que quelques chapitres. C'est généralement là où j'écris le plus de mots à la journée, d'une part car j'ai très hâte d'en finir, mais aussi par ce que l'histoire suit son cours naturel jusqu'à sa conclusion, et que l'écriture redevient plus fluide.

Et d'un seul coup on se retourne, plusieurs mois viennent de s'écouler, et on vient de finir la V1 de son livre! Voilà comment on écrit un roman... Enfin, voilà à quoi ressemble ma routine d'écriture!

Après tout cela, vient le moment de la réécriture. C'est un autre sujet, très important, dont je vous parlerais peut-être un jour!


J'espère que ce premier post vous a plu! Si vous avez des questions supplémentaires n'hésitez pas à les poser, j’essaierais d'y répondre en commentaire ou dans un futur post!


#écriture #roman #routine #nanowrimo


41 vues